Home / Interviews / Interview d’OKAYYYYY, le plus belge des joueurs français de chez MateMeUp

Interview d’OKAYYYYY, le plus belge des joueurs français de chez MateMeUp

OKAYYYYY

Nous vous l’avions annoncé, MateMeUp a remplacé son équipe CS:GO en engageant les anciens DogDown. Le plus belge des joueurs français fait partie de l’aventure : ⁠Jason “OKAYYYYY” Normand. Il a gentiment accepté de répondre à quelques questions sur lui mais aussi sur ses nouvelles couleurs.

L’INTERVIEW

Salut Jason, peux-tu te présenter brièvement à nos lecteurs?

Bonjour à tous, je m’appelle Jason Normand, j’ai 23 ans. Je suis français habitant en Belgique depuis maintenant plus de 15 ans (dû à l’expatriation de mes parents). Amoureux de ce pays, j’y ai même acheté ma propre maison l’année dernière à Leers-Nord (petit village de l’entité d’Estaimpuis). In-game, on me connaît plus sous le pseudonyme de OKAYYYYY et je suis donc joueur pour l’équipe MateMeUp.fr.

Tu viens d’intégrer MateMeUp avec tes anciens équipiers de DogDown. Explique-nous un peu ce qui vous a amené chez eux.

Depuis quelques semaines, nous étions à la recherche d’une structure. Notre manager Shaman travaillait dur pour palier à ce manque et nous permettre d’évoluer de façon plus rapide et plus sereine. C’est-à-dire évoluer dans de bonnes conditions. Plusieurs structures ont donc pris contact avec lui mais MateMeUp nous a très vite attiré. Contrairement à la plupart des autres structures, MateMeUp possède un vrai projet de fond, une ouverture de site très prochainement, qui proposera des giveways et des énigmes qui permettront de gagner toujours plus de lots mais surtout un outil permettant à tout type de joueurs de trouver des mates afin de jouer en équipe sur leur jeu favori. Et encore bien d’autres choses que je vous laisserai découvrir par vous-même dès le 1er décembre sur www.matemeup.com.

La structure vient à peine de se séparer de son ancien roster CS:GO. N’est-ce pas un remplacement un peu prématuré de leur part?

Pour parler du remplacement de leur ancienne équipe, je pense que ce serait plutôt aux dirigeants de répondre à cela. La seul chose que je peux t’apporter sur ta question est que notre arrivée chez eux est quelque chose qui a bien été étudié et qui n’a pas été fait sur un coup de tête. Il y a eu plusieurs rencontres au préalable sur Paris pour discuter de notre éventuelle arrivée chez MateMeUp.

On l’a dit, l’aventure ne s’est pas passé comme prévu pour iDex et ses anciens équipiers. N’as-tu pas peur de suivre le même chemin? Qu’est-ce qui sera différent pour vous? Le staff MateMeUp a-t-il appris de ses erreurs (si erreur il y a eu?)?

Au vu du projet de MateMeUp, je pense que c’était plus un problème de point de vue en interne que de résultats.  Selon moi, l’équipe aurait pu avoir un certain potentiel car pour la plupart des joueurs, c’était des gars qui cliquaient. Maintenant , mis à part Evy qui apportait son expérience, les autres n’apportaient que leur skill individuel et je pense qu’ils devaient leur manquer l’expérience nécessaire pour pallier aux petites baisses de régime qui arrivent à un moment ou un autre à une équipe. Et c’est à ce moment précis que l’expérience joue son rôle pour relever la tête. C’est d’ailleurs, je pense, ce qu’il peut nous différencier : l’expérience sans oublier bien sûr notre cohésion d’équipe bien affûtée. On est unis comme 5 dogs issus d’une même portée. Comme je disais en début de réponse, je n’ai pas toutes les informations sur le sujet mais de ce que je sais, le staff n’a pas commis d’erreurs. De premier abord, nous avons affaire à un staff de qualité, très ordonné où chacun a son rôle et le remplit à merveille.

Vous êtes invaincus et premier de la division 2 en ESEA FR, loin devant vos adversaires. Quelle est la prochaine étape sous vos nouvelles couleurs? Votre arrivée chez MateMeUp accentue-t-elle encore plus vos ambitions dans cette compétition? Ou au contraire, cela ajoute une pression supplémentaire?

Nos objectifs à court terme sont tout d’abord le slot des ECN que nous obtiendrons en cas de qualification via les playoffs de la division 2 ESEA FR. Ensuite, la Reims Esport où nous serons présent et où nous souhaitons représenter MateMeUp de la plus belle des manières. Ensuite sur du plus long terme, il y aura bien sûr d’autres lans tel que l’Epsilan , la GA, les DH, … mais aussi tout type de leagues ou de qualifiers online. Pour en revenir aux ESEA FR , l’arrivée chez MateMeUp n’accentue en rien notre ambition car elle était déjà maximale pour cette compétition. Nous voulons la gagner depuis le début et notre arrivée chez MateMeUp va nous aider à y parvenir , c’est certain !

Maillots

Quelles sont les ambitions de MateMeUp depuis votre arrivée?

Pour les ambitions de MateMeUp avec nous, je ne vois que Maurane.D alias MissCorta pour vous en parler. C’est pourquoi je vais lui laisser la parole sur cette question.

“Le staff MateMeUp fait en sorte de monter un projet sur des valeurs propres. Et il était important que les joueurs reflètent aussi ses valeurs. Et c’est ensemble que nous allons avancer le plus loin et le plus longtemps possible. Nous serons à l’écoute des envies et besoins des joueurs pour leur apporter un cadre idéal pour avancer vers des compétitions françaises mais aussi européennes. Rien ne pourra nous freiner tant qu’on garde cet esprit.”
Maurane “MissCorta” D., responsable communication et e-sport chez MateMeUp

Tu es le seul expatrié de l’équipe. Est-ce contraignant? Cela pourrait-il être problématique un jour ou l’autre?

Non du tout, je ne vois pas en quoi le fait que j’habite en Belgique serait un frein ! Il n’y a pas encore de décalage horaire entre la Belgique et la France donc on peut tous être présent en même temps ! Et habitant à la frontière , la France n’est qu’au bout de ma rue…

Pourquoi avoir choisi de retourner dans une équipe française? Est-il plus compliqué de percer en Belgique?

OKAYYYYYAprès Brussels Guardians en 2014 avec MetaL, shad, zandk et awokk, j’ai naturellement retrouvé une équipe avec des joueurs de nationalité française. Après, mon choix d’équipe n’a jamais été porté sur une nationalité mais plutôt sur les personnes composant cette équipe. Pour être honnête, je ne connais pas d’équipe avec 5 belges qui ai « percé » sur CS:GO, même si ça aurait pu être le cas. On peut trouver de très bons joueurs qui ont dû s’expatrier vers la France pour percer et j’espère qu’avec MateMeUp on aura ce même avenir !

Quel est ton avis sur le sport électronique belge? Comment pourrait-il devenir plus attractif et ainsi générer plus d’équipes belges de haut niveau.

Je pense que le sport électronique belge n’est pas assez mis en avant. Enfin, ça commence à le devenir mais un peu tardivement je trouve. C’est avec grand plaisir que l’on peut voir des écuries comme le sporting de Charleroi qui commence à s’intéresser aux jeux vidéo et j’espère que ça continuera dans ce sens-là avec d’autres équipes qui franchiront le pas également. Malheureusement, il n’y a pas assez de grands rendez-vous LAN en Belgique bien connus de la France, mis à part la Frag-o-Matic ou dernièrement la LouvardGame avec Philippe Bouillon (qui fait du très bon travail d’ailleurs).

Merci de m’avoir accordé un peu de ton temps, je te laisse le traditionnel mot de la fin.

Pas de soucis, c’est tout l’ensemble de l’équipe MateMeUp qui te remercie pour cette mise en avant que tu nous offres. Je vais bien sûr remercier le staff MateMeUp pour leur confiance en nous offrant les opportunités de progresser dans la sérénité avec un encadrement digne de professionnels grâce aux différents moyens mis en œuvre.

Images : Cotton Studio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.