Home / Jeux / CS:GO / La Team LDLC remporte l’ESWC CS:GO 2017

La Team LDLC remporte l’ESWC CS:GO 2017

ESWC

La tant attendue eSports World Convention (ESWC) se déroulait ce week-end lors de la Paris Games Week. Quatre équipes CS:GO, du spectacle, du suspens et trois belges sur le podium !

PRÉSENTATION

Pour rappel, l’ESWC a été créée par Matthieu Dallon en 2003. Il s’agissait à l’époque d’un des plus grands tournois de sport électronique au monde et il a fortement contribué à la professionnalisation de celui-ci. Il était en effet assez rare à l’époque, qui plus est en Europe, d’avoir une telle qualité de tournoi : confrontations sur des scènes de plus en plus impressionnantes, cashprizes conséquents pour l’époque, engouement des meilleurs joueurs mondiaux sur toutes les disciplines proposées. Si aujourd’hui ce genre d’événement se multiplie d’année en année, à l’époque c’était une vraie révolution et un énorme pas en avant pour le sport électronique. D’ailleurs, à sa création et jusqu’en 2016, l’ESWC signifiait Electronic Sports World Cup. Un patronyme très justement mérité !

ESWC Grubby

La crise étant passée par là, l’aventure ESWC a du mettre la clé sous la porte avant d’être rachetée d’abord par Oxent en 2010, ces derniers ayant été eux-mêmes rachetés en 2016 par Webedia. On connait les enjeux économiques de l’ogre français et leur volonté d’ouvrir le sport électronique au plus grand nombre dans un souci de rentabilité bien légitime. C’est ce qui a certainement conduit l’ESWC à ce qu’il est aujourd’hui.

LA COMPÉTITION CS:GO

On vous en parlait dans un article précédent, cette édition de l’ESWC CS:GO s’est dotée d’un nouveau format à seulement 4 équipes : ARES, aAa, BIG (remplaçant EnVyUs qui tentait sa chance en Minor) et la Team LDLC.

Quoi qu’on en dise, le spectacle fut tout de même au rendez-vous lors de cette édition. Certes, les fans auront eu moins de matchs à se mettre sous la dent, mais l’intensité et le suspens ont rythmé chaque rencontre.

ESWC 2017

Joué sous forme de poule à 4 équipes, le tournoi a vu s’affronter chacune des équipes l’une contre l’autre. Les 2 premiers jouant la grande finale, les 2 autres se battant pour la 3ème place. Cette dernière est finalement revenue à 🇧🇪 Benoit “MetaL” Guelette et ses équipiers de chez against All authority. Bizarrerie du format choisi, ces derniers n’auront gagné qu’un seul match lors de cette compétition : celui de la petite finale contre ARES. Pas de podium donc pour 🇧🇪 Younes “YOUYOU” Ait-Lalla.

Ce sont finalement les 2 favoris du tournoi qui se sont retrouvés en finale : la Team LDLC et les allemands de BIG. Ces derniers auront poussé la structure française à l’overtime lors de la première manche mais cela s’avèrera toutefois insuffisant et les “Foxes” décrocheront le titre tant convoité (22-20 sur Mirage, 16-8 sur Inferno). Enfin un titre pour 🇧🇪 Kevin “Ex6TenZ” Droolans et 🇧🇪 Antoine “to1nou” Pirard sous la bannière bleue et blanche ! Espérons que cette victoire encourageante les remettra sur de bons rails et leur fera retrouver leur régularité au plus haut niveau.

ESWC podium

PODIUM
1er Team LDLC 25 000 €
2ème BIG 15 000 €
3ème aAa 7 500 €
ARES 2 500 €

Crédits photo : ESWC, Webedia / James Cao, Bruno Hérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.