Home / Jeux / FIFA / Bilan belge mitigé à la Maximus Cup

Bilan belge mitigé à la Maximus Cup

Maximus Cup

La Maximus Cup se jouait ce weekend au Palais des Congrès d’Arles (France). Annoncé comme étant le plus gros tournoi League of Legends de France en terme de prizepool, il proposait également un tournoi FIFA18 ainsi qu’un colloque sur le sport électronique professionnel. Plusieurs de nos compatriotes avaient fait le déplacement.

PRÉSENTATION

Organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Arles, la Maximus Cup est le plus grand tournoi League of Legends de France, notamment en terme de prizepool : 30 000€ minimum. Un tournoi FIFA18 était également joué durant le weekend et proposait un prizepool minimum de 4375€ à se partager.

Maximus Cup

Mais la Maximus Cup, ce n’est pas que du jeu pur, c’est également un colloque professionnel et scientifique sur le monde du sport électronique. Au programme : des tables rondes et de multiples interventions de professionnels de l’e-sport comme par exemple Bora “YellOwStaR” Kim (coach de l’équipe LoL chez Team LDLC), Sébastien “Asmo” Sadosky (à l’origine de Millenium), Fabien “Neo” Devide (co-fondateur de Team Vitality) mais également de personnes extérieures comme des avocats, des maires, des responsables sportifs, des agents de joueurs, …

Cet événement était également l’occasion pour la région d’annoncer la création d’un centre de formation et de R&D dédié à l’e-sport. Il s’agit là d’une excellente initiative, preuve que le sport électronique se crédibilise de plus en plus aux yeux des dirigeants et du monde politique. Une bonne idée, qu’il serait intéressante de creuser chez nous !

MaximusCup Colloque

FIFA18, BILAN BELGE MITIGÉ

Le tournoi regroupait 32 joueurs dont 4 issus de qualifications jouées sous forme de tournois amateurs sur le territoire du Pays d’Arles. Afin d’honorer le dernier gros tournoi de l’année, plusieurs grands noms de la scène FIFA18 avaient fait le déplacement :  🇫🇷 Sneaky (LOSC), le récent vainqueur de la Brussels Cup 🇫🇷 Mence (Epsilon), 🇫🇷 Sosaa (Supremacy), 🇫🇷 Alexher (Team LDLC), 🇪🇸 Andonii (Movistar Riders), 🇫🇷 Famsinho (beGenius), 🇫🇷 Ulquiorra (Team LDLC), 🇵🇹 Runrun (For The Win), … On retrouvait donc là de nombreux professionnels dont plusieurs champions nationaux, des finalistes de l’ESWC, ainsi que des représentants officiels de clubs de football professionnels.

MaximusCup Fifa

Quatre belges avaient fait également le déplacement dans le sud de la France pour tenter leur chance et essayer de remporter une part des 4375€ minimum du prizepool : 🇧🇪 Jason “Ardixa” De Villers (EGO), 🇧🇪 Anthony “Rego” Rocchetti (EGO), 🇧🇪 Quentin “ShadooW” Vande Wattyne (Excelsior Mouscron) et 🇧🇪 Julian “TwikiiAlbiar Fernandez (Standard de Liège). Le parcours semblait compliqué pour nos compatriotes au vu du niveau général de la compétition. Mais nous ne pouvons que nous réjouir de voir des belges présents dans de telles compétitions européennes, ce qui traduit en outre la motivation de ceux-ci et une métamorphose de la scène e-sportive en Belgique.

Les joueurs ont tout d’abord été répartis en 4 poules de 8, les 4 premiers passant dans l’arbre final. Chance ou volonté des organisateurs, nos compatriotes ont été versés chacun dans une poule différente. Malheureusement pour nous, seulement deux d’entre eux arriveront à se qualifier pour le lendemain : 🇧🇪 EGO Ardixa et 🇧🇪 REM ShadooW. 🇧🇪 EGO Rego (7pts) et 🇧🇪 RSCL Twikii (2pts) terminant respectivement 6ème et 7ème de leur poule en passant complètement au travers de leurs matchs.

MaximusCup Fifa

Place donc au dimanche et à l’arbre final joué en BO3. Coup du sort, nos petits belges seront opposés aux deux têtes de séries au premier tour. 🇧🇪 ShadooW devant affronter le joueur du LOSC 🇫🇷 Sneaky, 🇧🇪 Ardixa tombant quant à lui contre le joueur des Movistar Riders 🇪🇸 Andonii (futur finaliste de la compétition). Le bruxellois ne pourra malheureusement rien faire face aux attaques tranchantes de l’espagnol et s’inclinera 2 matchs à 0. En revanche, le représentant de l’Excelsior Mouscron (🇧🇪 ShadooW) va créer l’exploit en battant 2 matchs à 0 le français 🇫🇷 Sneaky, pourtant l’un des grands favoris de la compétition. Il faut vraiment reconnaitre cette victoire à sa juste valeur : elle permet de replacer encore un peu plus la Belgique sur la scène e-sportive européenne et montre que nos joueurs professionnels peuvent rivaliser avec d’autres joueurs de grands clubs.

MaximusCup Fifa

Qualifié donc pour les quarts de finale, 🇧🇪 Quentin “ShadooW” Vande Wattyne va à nouveau tomber contre un adversaire redoutable : 🇵🇹 José “Runrun” Soares, 1x champion d’Espagne et 1x champion du Portugal. Tous les espoirs étaient permis pour le Mouscronnois après sa belle prestation face au champion français. Malheureusement, il n’aura pas su à nouveau créer l’exploit et devra s’incliner 2 matchs à 0 face au portugais. Son parcours dans la compétition s’arrêtant sur ce très beau quart de finale.

C’est finalement le joueur français 🇫🇷 Famsinho qui remportera la compétition devant 🇪🇸 Andonii et 🇵🇹 Runrun. Bravo à eux !

MaximusCup Fifa

Malgré ces résultats contrastés, c’est une très bonne chose de voir la scène belge de FIFA18 s’exporter dans ce genre de tournoi. C’est comme cela que nos compatriotes vont acquérir de l’expérience au niveau international et devenir plus forts au fil du temps. Espérons que leurs clubs respectifs leur permettent de renouveler l’aventure régulièrement.

LOL, UN BELGE VICTORIEUX

Comme annoncé par les organisateurs, la Maximus Cup présentait également un tournoi League of Legends de grande qualité. Plusieurs équipes de premier rang étaient présentes dont notamment Asus ROG SCHOOL, la Team LDLC, Helios Gaming, Gentside, Millenium, … Douze équipes au total s’étaient déplacées à Arles pour tenter de décrocher la victoire finale : 2 équipes sélectionnées à travers toute l’Europe par les Meltdown Esports Bar, 2 équipes qualifiées lors d’un tournoi en ligne et 12 équipes invitées par l’organisation.

MaximusCup

On les cite régulièrement sur Frags.be, trois belges étaient de la partie avec leur équipe respective : 🇧🇪 Christophe “Kaas” van Oudheusden (Millenium), 🇧🇪 Stefan “Nerroh” Pereira (Millenium) et 🇧🇪 Amaury “Moopz” Minguerche (Team LDLC).

D’abord réparties en 4 poules jouées sous forme de Loser/Winner bracket, 8 équipes pouvaient se qualifier pour l’arbre final joué en BO3. Pas de grosses surprises lors de cette étape, ce qui nous a permis de retrouver tous les favoris dans l’arbre final. Nos compatriotes passeront le premier tour (quart de finale) sans encombre, la Team LDLC éliminant LF Structure 2 à 0, Millenium venant à bout de Metaleak 2 à 0 également.

MaximusCup

On pouvait donc s’attendre à une nouvelle finale entre les deux favoris. Il n’en fut rien ! La Team LDLC se qualifiant tout de même en battant Gentside 2 à 1, Millenium se fera en revanche éliminer 1 à 2 par la surprenante structure Helios Gaming et terminera son année par un décevant top 3-4.

La finale fut plus aisée pour la Team LDLC qui finira par s’imposer 2 manches à 0 face à Helios Gaming, permettant ainsi à 🇧🇪 Moopz d’écrire une nouvelle ligne à son palmarès (une semaine seulement après la victoire de la Team LDLC à la Red Bull Itemania).

MaximusCup Team LDLC

UNE JOLIE CONCLUSION

L’année 2017 ne pouvait mieux se terminer pour la scène e-sportive belge : un titre et de belles performances de nos joueurs FIFA lors de cette compétition hors de nos frontières. Il est également encourageant de voir la réaction unanimement positive des joueurs ayant participé à ce tournoi : organisation sans failles, cocooning des joueurs, réel intérêt pour le sport électronique de la part de la Région d’Arles. Cette dernière a mis les petits plats dans les grands et a réussi son pari haut la main. De quoi, espérons-le, donner des idées à nos belles provinces pour le futur !

Crédits photos : Team LDLC, Florent Lumiere, Maximus Cup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.