Home / Jeux / CS:GO / Performance belge aux Copenhagen Games

Performance belge aux Copenhagen Games

Copenhagen Games

Les Copenhagen Games se déroulaient du 29 au 31 mars derniers au Bella Center à Copenhague (Danemark). Un tournoi Counter-Strike : Global Offensive masculin (divisé en un tournoi principal et un tournoi B) et son pendant féminin étaient organisés. Plusieurs Belges y ont tenté leur chance, avec plus ou moins de succès !

PRÉSENTATION

Les Copenhagen Games (CPH) sont la plus grande compétition de jeux vidéo organisée sur le sol danois. Lancé en 2010 par la société danoise SLAP, l’événement proposait cette année trois tournois distincts : un tournoi CS:GO masculin principal avec quatre équipes invitées et quatre équipes sorties d’une qualification, un tournoi B avec les équipes non-qualifiées pour le tournoi principal et un tournoi CS:GO féminin regroupant les meilleures joueuses de la discipline.

Copenhagen Games

LES QUALIFICATIONS

Cette neuvième édition a donc débuté par le traditionnel tournoi de qualification. Joué en mode “Bring Your Own Computer” (BYOC), seuls les quatre premiers obtenaient leur ticket pour le tournoi principal et ses 100 000$ de cashprize. Les autres équipes étant alors versées dans le tournoi B, ce dernier ne proposant alors plus que 3300$ à se répartir entre les quatre premiers.

Parmi les 114 équipes au départ, trois Belges allaient tenter leur chance dans ces qualifications : Belgique Antoine “to1nou” Pirard (France Team LDLC), Belgique Yannick “yNc” Van Boven (Pays-Bas Trust Gaming) et Belgique Fréderic “Monu” Dewever (Belgique Defusekids).

La France Team LDLC, versée dans la poule 2, n’aura eu qu’un match à gagner face à Danemark KPG Esport (16-3 sur Overpass) pour se qualifier pour les playoffs de ces qualifications.

Copenhagen Games

Même résultat pour Pays-Bas Trust Gaming. On les retrouvera dans l’arbre final après leurs victoires face à Europe Asterion et Danemark FaBB.

Copenhagen Games

Ce fut en revanche plus compliqué pour les Belgique Defusekids. Après une première victoire encourageante face à Danemark Stanislaw.hs, la structure belge chutera en finale du Winner Bracket face à Royaume-Uni Vexed. Reversés en finale du Looser Bracket, Belgique Monu et ses équipiers ne feront qu’une bouchée de Danemark Vantage, se qualifiant ainsi pour les playoffs.

Copenhagen Games

Ces playoffs, joués en BO3 sous forme d’un arbre à élimination directe, allaient être ponctués de plusieurs grosses surprises. Entre l’élimination précoce de certains favoris ( RogueDanemark TrickedRoyaume-Uni Epsilon, …) et de gros problèmes techniques entrainant plusieurs heures de retard, ces qualifications n’ont décidément pas manqué en rebondissements !

Ce que l’on pensait être une simple formalité pour la France Team LDLC se transforma très vite en cauchemar pour eux. Passant le premier tour sans encombre (2 à 0 face à Danemark Naevermind), les Foxes se sont ensuite cassés les dents face aux Danemark Great Danes. Ces mêmes Danois ayant éliminé les Belgique Defusekids 2 à 1 au tour d’avant.

Copenhagen Games

La dernière chance de retrouver un Belge dans le tournoi principal reposait sur les épaules de Belgique Yannick “yNc” Van Boven et son équipe Pays-Bas Trust Gaming. Après un premier tour bien maitrisé 2 à 0 face aux Norvège Nordic Warthogs, la structure hollandaise allait éliminer dans la foulée l’équipe danoise Danemark Memorable. Arrivé en huitième de finale et donc à deux matchs seulement de la qualification, Pays-Bas Trust Gaming va chuter face à l’étonnante équipe Europe Imperial. Petite consolation, cette équipe finira par remporter le tournoi A !

Copenhagen Games

Fin des qualifications pour nos compatriotes qui pourront tout de même défendre leur chance dans le tournoi B de la compétition.

LE TOURNOI PRINCIPAL

Regroupant huit équipes (4 invités : Danemark Heroic, Danemark North, Pologne Kinguin et Russie Quantum Bellator Fire // 4 qualifiés : Europe Imperial, Bulgarie Windigo, Serbie Valiance et Allemagne Sprout), le tournoi commençait par une phase de poule en deux groupes, les deux premiers se qualifiant pour l’arbre final.

Ce sont Danemark North et Bulgarie Windigo qui tireront leur épingle du jeu dans le premier groupe, pendant qu’ Danemark Heroic et Europe Imperial sortaient du deuxième groupe. Parité respectée puisque l’arbre final allait opposer deux équipes invitées à deux équipes qualifiées.

Jouée en BO3 et en élimination directe, cette phase finale verra un outsider remporter le titre. Au terme de deux superbes rencontres, c’est finalement Europe Imperial qui s’imposera en étant venu à bout successivement de Danemark North et Danemark Heroic. Énorme performance pour la structure européenne qui prive là les deux favoris danois d’un titre à la maison.

Copenhagen Games

LE TOURNOI B

Place au second tournoi de la compétition : le tournoi B. Regroupant les équipes ayant participé sans succès aux qualifications de la veille, le tournoi comprenait une première phase de poule jouée dans un arbre à double élimination.

C’était également l’occasion de retrouver nos compatriotes en action. Tous sauf la France Team LDLC qui choisira de ne pas y participer.

À l’instar des qualifications, Belgique Defusekids et Pays-Bas Trust Gaming sortiront brillamment des poules. Les premiers en venant à bout de Suède GeckoGang et Pologne x-kom team, les seconds profitant d’un bye et d’une victoire sans appel 16 à 0 face à Danemark CRAFTED.

Place donc à l’arbre final, joué en BO1 et en élimination directe. Belgique Defusekids y prendra un départ canon avec deux victoires d’affilées face à Danemark Naevermind et Danemark AGF Esport avant de se faire éliminer en huitième par Royaume-Uni Endpoint.

Même sentence pour Pays-Bas Trust Gaming. Deux succès de rang face à Hongrie ROG Warriors et Danemark Team HHR El-teknik avant de chuter à leur tour en huitième face à Finlande NYYRIKKI Esports. Fin de l’aventure pour nos compatriotes.

Copenhagen Games

Le tournoi aura tout de même été ponctué par une belle finale opposant Rogue à Royaume-Uni Vexed. C’est la structure américaine qui finira par s’imposer 2 à 1 face aux Britanniques.

LE TOURNOI FÉMININ

Le dernier mais non des moindres : le tournoi CS:GO féminin. Regroupant 25 équipes, le tournoi s’annonçait grandiose. Avec un cashprize de 25 000$ dont 15 000$ promis aux vainqueurs, l’organisation a réussi à attirer les meilleurs joueuses de la discipline. Deux Belges y ont tenté leur chance : Belgique Kelly “KllyVe” Verhaegen (Europe Singularity fe) et Belgique Laura “Llo” Van Assche (Europe MASY).

Manque de chance au tirage, nos deux compatriotes seront directement versées dans la même poule. Heureusement, elles faisaient partie des deux équipes de chaque poule se qualifiant pour les playoffs.

Ces derniers, joués en BO3 et en élimination directe, ont d’abord vu notre seconde compatriote sortir du tournoi après une défaite face aux France eParadise Angels.

Copenhagen Games

Les choses se sont en revanche mieux déroulées pour Belgique Kelly “KllyVe” Verhaegen et ses équipières. Ces dernières, fraichement arrivées chez Danemark Singularity, ont su tirer leur épingle du jeu tout au long de la compétition. Enchaînant les victoires face à Europe Ambush fe puis Europe Squared Prospects et enfin CLG Red, elles se retrouvaient en finale face à Monde RES.

C’est au terme d’une finale tendue que les Europe Singularity fe remportent le titre : 16 – 3 sur Inferno, 14 – 16 sur Mirage et 16 – 10 sur Cache. Premier titre pour la nouvelle line-up, qui empoche au passage les 15 000$. Bravo à notre compatriote et à ses équipières !

Copenhagen Games

LES PODIUMS
  CS:GO A
1er Imperial
2ème  Heroic
3ème Windigo
3ème North
CS:GO B
1er Rogue
2ème Vexed
3ème Nexus
3ème Great Danes
CS:GO fe
1er Singularity fe
2ème RES
3ème CLG Red
3ème eParadise Angels

Crédits images : Singularity, Santeri Rosenvall, MASY, Imperial, Toornament

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *