Home / Jeux / CS:GO / Preview de la DreamHack Open Tours 2018

Preview de la DreamHack Open Tours 2018

DreamHack Open Tours 2018

La DreamHack Open Tours 2018 se jouera ce week-end au Parc des Expositions de Tours (France). Proposant un tournoi CS:GO fermé et un Bring Your Own Computer (BYOC), le tournoi va rassembler huit équipes du subtop mondial. À cette occasion, nous vous présentons l’étape et vous livrons notre preview de la compétition.

PRÉSENTATION

La DreamHack Open est le premier circuit e-sportif lancé par l’organisation DreamHack. Créé en 2012, il parcourt aujourd’hui le monde entier sur Counter-Strike : Global Offensive et fait s’affronter des équipes venant de toute la planète. Chaque étape propose un tournoi fermé composé de six équipes invitées et deux qualifiées (Europe et Amérique du Nord) et un tournoi Bring Your Own Computer (BYOC) ouvert à tous.

Moins prestigieuses que les DreamHack Masters, les versions Open offrent tout de même un cashprize de 100 000$ à chaque édition, en plus des 5000€ destinés au tournoi BYOC pour cette édition.

Cette année, ce sont pas moins de sept étapes qui composeront le circuit de la DreamHack Open 2018 : France Tours, Austin, Suède Jönköping (Summer), Espagne Valence, Canada Montreal, Atlanta et Suède Jönköping (Winter).

Huit équipes composeront donc le tournoi principal de cette DreamHack Open Tours : France EnVyUs, Kazakhstan Gambit, Suède GODSENT, Europe HellRaisers, Danemark North, Europe Imperial, Pologne AGO (qualifié EU) et USA - Canada Torqued (qualifié NA).

DreamHack Open Tours 2018

Elles seront tout d’abord réunies en deux poules jouées au format GSL double élimination. Les deux meilleures équipes de chaque groupe rejoindront alors l’arbre final joué en BO3 élimination directe.

LA PREVIEW DE LA RÉDAC’

 

Nos favoris

Gambit Kazakhstan Gambit se place logiquement dans les favoris du tournoi après son beau parcours lors de la DreamHack Masters Marseille le mois dernier. Avec plusieurs titres à leur actif dans le circuit de la DreamHack Open, les Kazakhs se loupent rarement dans de tels événements. Le petit dernier Russie Denis “seized” Kostin et les siens devraient accrocher le top3-4 voir mieux.
HellRaisers Europe HellRaisers ne devait à l’origine pas jouer cette compétition. Remplaçant Danemark Heroic qui jouera les finales de l’ESL Pro League à sa place (problème de visa de l’un des joueurs), la structure européenne arrive là sans réelle pression. Reconduits pour la prochaine saison d’EPL, ils ont réussi à faire plier pas mal de grosses écuries ces dernières semaines. L’équipe est susceptible de créer la surprise dans cette DH Open.
GODSENT  Suède GODSENT arrive presque toujours à accrocher un podium lors de ses sorties en LAN. Boostée par sa récente victoire du Serbie QI Invitational, l’équipe suédoise devrait à nouveau livrer une belle performance dans ce tournoi et aller titiller les plus hautes places de celui-ci.
EnVyUs  France EnVyUs n’est plus vraiment aujourd’hui un favori sérieux à la victoire, voir même au podium. Mais attention, il faut toujours se méfier de l’animal blessé. Au plus mal ces derniers temps, Belgique Adil “ScreaM” Benrlitom et ses équipiers auront certainement à coeur de bien faire devant leur public. À moins que certains aient déjà la tête ailleurs?

Nos outsiders

North Danemark North est un peu en perte de vitesse cette année. Une neuvième place en EPL et peu de résultats probants cette saison les relèguent en tant qu’outsiders de cette DH Open. Attention tout de même, la scène danoise CS:GO a le vent en poupe ces derniers temps. De quoi donner des idées aux Lions?
Europe Imperial est la surprise de cette DH Open. Invitée par les organisateurs, la structure réalise un très bon début de saison. Leur victoire lors des Danemark Copenhagen Games leur a certainement servi de sésame pour cette DreamHack. Cette équipe ne devrait néanmoins pas jouer le haut du tableau.
 USA - Canada Torqued n’est pas l’équipe Nord-Américaine la plus connue de ce côté de l’Atlantique. Elle n’en reste pas moins un outsider potentiel pour cette DH Open. Emmenée par Canada Joshua “steel” Nissan, l’équipe s’est qualifiée devant  compLexity lors de la séance Nord-Américaine. Peu de chance de les voir en playoffs.
 Pologne AGO est peut-être un des outsiders les plus sérieux. Sortie des qualifications européennes, l’équipe vient de remporter brillamment la phase de relégations de l’EPL. Forte de ce succès et de son expérience du subtop mondial, les polonais pourraient bien créer la surprise dans cette DreamHack Open Tours !

Crédits images : DreamHack

Sommaire :
Page 1 : Présentation et preview
Page 2 : Composition des équipes
Page 3 : Résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.