Home / Jeux / CS:GO / Preview de l’Europe Minor Championship

Preview de l’Europe Minor Championship

Europe Minor Championships

L’ultime tournoi qualificatif que tout le monde attendait est enfin là ! C’est en effet du 19 au 22 juillet que se déroulera le Minor Européen avec ses 50 000$ de cashprize mais surtout deux places de challenger pour le FACEIT Major : London 2018 et son million de dollars garanti !

PRÉSENTATION

Les tournois dits “Major” sont les plus importants de l’année en terme de prestige mais également de cashprize. Lancés en 2013 et sponsorisés par l’éditeur du jeu Valve, ils ne comptent qu’une ou deux éditions par an et sont bien souvent l’objectif de toutes les structures professionnelles. On peut les considérer comme étant une sorte de Ligue des Champions de Counter-Strike : Global Offensive.

Europe Minor Championship

Mais avant de pouvoir prétendre à une part de l’énorme gâteau, certaines équipes n’ont d’autre choix que de passer par le circuit de qualifications propre à la compétition, ces dernières étant composées elles-même de qualifications ouvertes puis fermées et conclues par une phase finale appelée “Minor”.

C’est notamment le cas de Belgique David “davidp” Prins avec France 3DMAX et d’ Belgique Adil “ScreaM” Benrlitom avec France LeftOut (ex-EnVyUs). Le premier aura dû suivre toute la chaine de qualification alors que son compatriote, fort de la réputation de son ancienne structure France EnVyUs, aura eu la chance d’être invité à l’étape des qualifications fermées.

Quoi qu’il en soit, nous aurons le plaisir de voir deux Belges évoluer lors de ce Minor à Londres et pourquoi pas voir les voir se qualifier à l’un des plus gros événement de l’année !

EUROPE MINOR CHAMPIONSHIP

Ce Minor Londres est donc le seul tournoi qualificatif européen menant au Major. Organisé pour la première fois de l’année par FACEIT, la compétition comptera huit équipes sorties de qualifications fermées préalables et prêtes à en découdre afin de tenter de décrocher une part des 50 000$ mis en jeu mais aussi et surtout un des deux tickets d’entrée pour le Major de septembre. C’est le majestueux stade de Twickenham qui accueillera cette année les compétiteurs.

Europe Minor Championship

Ce tournoi se jouera en deux étapes : une première phase de poules où les équipes seront réparties en deux groupes et s’affronteront sous le format GSL. Les deux meilleurs de chaque poule se qualifieront alors pour les playoffs et joueront dans un arbre à double élimination (BO3). Les deux finalistes seront assurés de remporter le sésame pour le Major.

Ce Minor s’avère indécis tant le niveau des équipes présentes est relativement équivalent. Voici les équipes engagées : Danemark OpTic Gaming, Pologne Team Kinguin, Suède Ninjas in Pyjamas, Suède Red Reserve, Finlande ENCE, Allemagne Sprout, France LeftOut et France 3DMAX.

POULE A
OpTic Gaming
ENCE eSports
LeftOut
3DMAX
POULE B
Team Kinguin
Ninjas in Pyjamas
Red Reserve
Sprout
LA PREVIEW DE LA RÉDAC’

Nos favoris

OpTic Gaming Danemark OpTic Gaming sort d’une DreamHack Open Summer et d’une qualification pour l’ESL One New-York convaincantes. Avec sa line-up stable depuis plusieurs mois, l’équipe fera office de favorite de sa poule mais également pour l’obtention d’un des deux tickets finaux.
ENCE Finlande ENCE est un autre grand favori du tournoi. Après un parcours plus qu’honorable à l’ESL One Cologne où la line-up aura fait tremblé quelques grands, les Finlandais auront à coeur de s’affirmer sur ce Minor. Leur bonne forme du moment pourrait les pousser à créer la surprise lors de ce Minor.

Nos outsiders

3DMAX France 3DMAX ne cesse de séduire la communauté francophone de par ses récentes performances. Invaincus depuis de nombreuses rencontres en ESEA MDL, les Franco-Belges ont ici l’occasion d’effectuer un coup d’éclat et de montrer à la scène mondiale leur arrivée au plus haut niveau. Leur poule étant la plus relevée, les playoffs se mériteront mais restent à la portée de cette line-up.
NiP Suède Ninjas in Pyjamas sort d’un ESL One Cologne catastrophique où ils ont montré un niveau bien en dessous de ce qu’ils sont capables de faire. Les joueurs ont certainement dû se faire passer un savon par leur structure et auront à coeur de réaliser un beau résultat pour se racheter de la désillusion allemande. Leur groupe n’est pas des plus relevé et tout devrait se jouer pour eux lors des playoffs.

Crédits images : FACEIT, HLTV

Sommaire :
Page 1 : Présentation et preview
Page 2 : Composition des équipes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.