Home / News / Fin de l’aventure

Fin de l’aventure

FIN

C’est avec un sentiment mitigé que je vous annonce la fin de Frags.be. Plusieurs raisons (dont certaines seront évoquées plus bas) m’ont poussé à prendre cette décision mûrement réfléchie. D’ores et déjà merci à tous pour votre soutien et cette année passée ensemble autour de notre passion commune.

L’ÉTAT DU SPORT ÉLECTRONIQUE EN BELGIQUE

Je pense pouvoir objectivement faire le point sur l’e-sport en Belgique après avoir passé plus d’un an à le suivre quotidiennement (et plus de 20 ans en tant que passionné).

On parle souvent du retard de l’e-sport belge par rapport à nos voisins européens. Quoi que l’on en dise, il est bel et bien là même si cette année 2018 l’aura considérablement raboté. Certes nous avons des compétitions de qualité (mais ne rassemblant que le subtop belge et encore…), nous avons des joueurs qui performent à haut niveau (mais qui s’exilent de la Belgique), …

Mais nous sommes en retard au niveau de la communauté et des investissements. Je ne l’ai jamais caché, le plus gros problème en Belgique au niveau de l’e-sport réside dans sa communauté. Les joueurs demandent énormément, font preuve d’une exigence sans pareille mais n’offrent pratiquement rien en retour. Il suffit de comparer le nombre de personnes se plaignant du peu de compétitions sur tel ou tel jeu et du nombre d’équipes inscrites lorsqu’un organisateur fait le pari de proposer ce jeu à son tournoi…

La communauté des joueurs en Belgique ne s’investit presque pas. Nous avons aujourd’hui une communauté récréative mais non compétitive pour la plupart. Pas ou peu d’intérêt pour l’actualité e-sportive belge, pas ou peu d’intérêt pour les événements qui s’y déroulent (stages, lans, événements demandant un public, …), pas ou peu d’intérêt pour le cast d’événements belges, …. Tout se fait toujours dans un relatif anonymat et le sera encore plus avec la disparition du seul média couvrant toute cette actualité belge.

POURQUOI INVESTIR SANS VISIBILITÉ?

Ce qui amène à un constat logique : pourquoi est-ce que des investisseurs viendraient miser sur l’e-sport alors que cela ne leur offre quasiment aucune visibilité? Alors oui, il y a eu quelques exceptions cette année avec Circus et son Circus Esport Tour (capoté par manque d’équipes inscrites), Proximus qui arrive, … De grosses entreprises qui mettent de l’argent dans le sport électronique en espérant en gagner bien plus derrière (par les paris e-sportifs, par la vente de pack “gaming”, …).

Sauf que vu le point de la communauté abordé plus haut, cela ne marchera pas comme leurs prévisions. Sans investissements, pas d’avancée probante, et la stagnation n’est jamais bonne pour un phénomène de niche. Car oui, quoi qu’on en dise, le sport électronique reste un marché de niche en Belgique et n’explosera probablement jamais comme en France par exemple. Du moins, pas tant que les politiques ne se seront pas penchés dessus.

UN PROBLÈME POLITIQUE?

On peut le voir de temps en temps, certains politiques s’intéressent au phénomène, soit pour tenter de toucher une tranche de la population plus jeune, soit pour essayer de comprendre et voir les intérêts que l’état peut en tirer. Je n’ai aucun doute sur le fait que les choses vont se mettre en place de ce côté-là, en proposant notamment des statuts légaux pour les joueurs, … Mais au final, je ne vois pas ce que cela changera, les structures n’ayant quand même pas les moyens de rémunérer leurs joueurs…

J’entends souvent parler de joueurs professionnels. Soyons clair, en Belgique, les personnes vivant du sport électronique se comptent sur les doigts d’une demi main. Je ne parle bien entendu pas des joueurs représentant des équipes étrangères (et encore, la plupart sont semi-pros). Ces joueurs se disant pros sont bien souvent sous contrat étudiant, ou rémunérés à la prestation quelques centaines d’euros maximum par mois.

Les autres, pour les mieux lotis, possèdent un budget à dépenser en lans et transport, mais pas de quoi en vivre évidemment… Idem en France, je vous rappelle que l’État français n’a délivré que trois autorisations pour salarier des joueurs ! Donc, arrêtons de parler de pro/semi-pro et utilisons plutôt le terme de joueur compétitif ou récrétaif, ce qui serait plus juste.

UNE MAIN MISE ÉTRANGE

Il faut savoir qu’en Belgique, le sport électronique est dirigé par quelques personnes. Ces mêmes personnes étant présent sur le secteur depuis plusieurs années, ne l’ayant donc jamais fait réellement évoluer. Ce petit monde, avec un sourire de façade quand obligé de travailler ensemble, mais n’hésitant à se planter couteaux sur couteaux dans le dos dès que l’occasion se présente est de tous les projets.

Ils n’ont jamais rien fait évoluer (en forçant très fort le trait) ces dix dernières années et sont aujourd’hui consultants pour tout ce qui se passe en Belgique. Et je me demande parfois si certaines de ces personnes connaissent réellement l’e-sport… J’ai vu durant cette année des décisions allant à l’encontre de toute logique, je ne rentrerai pas dans les détails car ce n’est pas le but mais selon moi, un renouveau est plus que nécessaire afin d’enfin offrir aux joueurs ce qu’ils attendent.

LA FIN DE FRAGS

Attention, moment émotion… J’ai passé un an complet au contact quotidien de la scène e-sportive belge (et un peu étrangère). Elle qui m’avait toujours fascinée depuis plus de 20 ans, en tant que grand fan de sport électronique. Avec toutes les raisons évoquées plus haut, je dois dire à regret que j’en suis aujourd’hui presque dégoûté. Certes j’ai eu l’occasion d’y faire de chouettes rencontres, mais bien insuffisantes par rapport à la toxicité latente de cette scène.

On a essayé plusieurs fois de torpiller Frags, en l’accusant de ne pas être objectif (je défie quiconque de me prouver le contraire), en faisant de la rétention d’information, en privilégiant d’autres sites soi-disant concurrents, … C’est de bonne guerre et cela n’a jamais entaché ma motivation. Sachez aussi que l’on a essayé de manipuler le média, de l’acheter même quelque fois, j’ai toujours refusé, par amour pour ma passion.

Un an après son lancement, je laisse donc Frags.be s’endormir tout doucement et lui offrir la mort qu’il mérite : digne ! La presse spécialisée ne rémunérant que très peu,  il est temps aujourd’hui de réintégrer la vie professionnelle “normale”.

Peu de personnes le savent, mais je vous laisse deviner combien de personnes se cachent derrière Frags.be : UNE ! Hormis les photos réalisées en lan par l’ami Benjamin Meulemans, absolument tout ce qui se trouve sur le site est géré et créé par une seule personne : veille, écriture, correction et illustration d’articles, community management, vidéo, déplacement sur les événements, le forum, … Cela représente plus qu’un travail à temps plein quotidien, et ce bénévolement !

J’ai eu plusieurs d’offres de rachat du média, ou d’engagement de ma personne, mais dans des projets auxquels je ne crois pas. Du temporaire à court terme, non merci.

Je vais évidemment terminer cet ultime article en vous remerciant, vous les lecteurs et passionnés d’e-sport qui avez suivi l’évolution de Frags.be et m’avez quelque fois soutenu par vos messages, vos partages d’articles, …

Aujourd’hui, Frags.be n’est plus et avec lui des informations concernant le sport électronique ne paraitront plus, ou plus sur tous les jeux. Veuillez m’excuser pour cela, mais vous comprendrez j’espère ma décision.

Mon avenir est encore indécis pour l’instant et je reste ouvert à toutes propositions que je jugerai intéressantes et sérieuses. Quoi qu’il en soit, vous pourrez dès à présent me suivre sur ce compte Twitter : https://twitter.com/AurePaquay

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette année et bonne chance pour la suite !

  2. Bonjour,

    Merci pour ton investissement et ton courage. Toutes les informations que tu as partagées m’ont été vraiment utiles et je suis vraiment navré d’apprendre que ton aventure médiatique avec Frags se termine comme cela.

    Malgré tout, j’espère quand même lire de temps en temps quelques articles venant de ton expertise du milieu de l’e-sport en Belgique.

    En te souhaitant une bonne continuation,
    Marwan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.