Home / En bref / Ruben “Chinoize” Truong quitte GamersOrigin

Ruben “Chinoize” Truong quitte GamersOrigin

En bref

Après deux ans de bons et loyaux services, le Belge Ruben “Chinoize” Truong quitte la structure française GamersOrigin afin de se concentrer sur la fin de ses études. Cela ne signifie pas pour autant qu’il quitte complètement la scène compétitive Hearthstone.

EN BREF

France GamersOrigin est l’une des grandes structures qui habille le paysage e-sportif français. Fondée en 2011, elle n’était à l’époque qu’un site d’informations dédié à Diablo III. Avec l’arrivée d’Hearthstone, l’organisation s’est diversifiée jusqu’à engager ses premiers joueurs professionnels en 2014. Plus qu’une simple structure, France GamersOrigin fournit également du contenu audiovisuel sur YouTube et Twitch. Elle est à la tête aujourd’hui d’O’RiginHS en coproduction avec O’Gaming.

GamersOrigin

Si la structure s’est ouverte à d’autres disciplines au fil du temps, c’est bel et bien sur Hearthstone qu’elle aura connu ses plus beaux succès : top1 DreamHack Winter 2015 et 2016, champion de France et des USA 2015, top3 All-Star Invitational 2017, …On peut considérer à juste titre que France GamersOrigin est l’une des meilleures équipes Hearthstone de l’Hexagone.

UN BELGE DANS L’EFFECTIF

Il était donc plus que flatteur d’avoir un Belge dans la line-up : Belgique Ruben “Chinoize” Truong. Notre compatriote est arrivé au sein de la structure fin 2016 en provenance de chez Belgique Sector One (avec qui il a remporté la DreamHack Tours 2016).

Chinoize

Fort de ce succès et de sa sympathie, le Belge n’aura pas tardé à taper dans l’oeil de la structure. Malheureusement, il n’arrivera jamais à confirmer ce bon résultat sous ses nouvelles couleurs et devra se contenter d’un top3-4 lors du Side Event de la DreamHack Winter et d’un top5-8 lors de l’Hearthstone Championship Tour (HCT) de Tours comme meilleures performances.

Peu importe, son implication et son potentiel a charmé ses équipiers et ses dirigeants. Ce n’est donc pas France GamersOrigin qui met un terme au contrat du jeune Belge mais bien ce dernier qui décide de quitter la structure.

Notre compatriote a fait le choix de la raison et à juste titre : avec la fin de ses études qui arrive, Belgique Chinoize s’est vite rendu compte qu’il n’allait plus avoir le temps libre nécessaire pour continuer à évoluer de manière sereine dans sa structure et répondre aux attentes de celle-ci. C’est donc par respect envers ses équipiers et sa structure que le Belge en est arrivé à cette décision.

UNE RETRAITE PRÉCOCE?

Pas du tout ! Sur ses réseaux sociaux, Belgique Ruben “Chinoize” Truong laisse planer le doute sur son avenir compétitif. Certes il quitte sa structure et ne souhaite plus pour l’instant intégrer une équipe (faute de temps), mais ce dernier pourrait tout de même continuer à participer sporadiquement à l’un ou l’autre événement en tant qu’électron libre.

Chinoize

Il ne ferme pas non plus la porte à un retour dans le futur, une fois son diplôme en poche. Il parle même de réfléchir à se lancer dans une carrière traditionnelle ou revenir dans le monde du sport électronique…

Crédits images : GamersOrigin, Millenium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.