Home / Jeux / CS:GO / Les gagnants des finales CS:GO et LOL de l’ESL Proximus Championship Winter 2019 sont connus

Les gagnants des finales CS:GO et LOL de l’ESL Proximus Championship Winter 2019 sont connus

La première journée de tournoi sur CS:GO des ESL Proximus Championship a attiré des centaines de spectateurs à l’Auditorium 2000 au Heysel. Ceux qui ont suivi les matchs du tournoi depuis Twitch étaient encore plus nombreux, avec plus de 2000 spectateurs simultanés sans compter les spectateurs sur les autres plateformes digitales ainsi que Proximus TV.  Le public a profité d’une infrastructure à la hauteur de la compétition, avec de nombreuses animations annexes dont des signing sessions avec des joueurs vedettes, des démonstrations de Shadow, les clouds PC en action sur un réseau Wi-Fi et en 5G, ainsi que différents jeux en réalité virtuelle . 

Les quatre équipes Counter Strike se sont affrontées lors de matchs très serrés, en particulier la finale qui a proposé des matchs très intenses. Lors de la finale, les joueurs de l’équipe Gamefist ont dominé ceux de Tenerife Titans au début de la rencontre. Mais ces derniers ne se sont pas laissés distancer au score, réalisant une remontée impressionnante pour terminer à 13:13 et se sont accrochés jusqu’à la fin des trente premiers rounds pour finir à 15:15. La première prolongation a été très disputée avec chacune des équipes reprenant la tête à tour de rôle, pour se clôturer avec un nouveau ex aequo à 18:18. La seconde prolongation a été tout aussi disputée, menant à une troisième qui a vu la victoire des Tenerife Titans à 25:21.

Lors du second match, Gamefist a accusé le coup avec les mêmes difficultés déjà perçues lors des qualifications, l’endurance. Ils se sont rapidement vus dépasser par leur adversaire pour s’incliner sur le score de 16:6. Ils remportent quand même un cash prize de 2500 € et laissent le premier prix à leurs adversaires des Tenerife Titans qui après un sans faute lors des qualifications deviennent les nouveaux champions de Belgique et empochent eux 5000 €. 

La seconde journée consacrée à League Of Legends nous a permis de voir des matchs aussi originaux que surprenants. Les casts ont été assurés avec beaucoup d’enthousiasme et de professionnalisme en alternance par les duos franco-belges Charles ‘Noi’ Lapassat et Paul ‘Paulolax’ Bourgeon ainsi que Fabien ‘Chips’ Culé et Vivien ‘Visso’ Vissotski. Les deux casters vedettes français se sont également prêtés à une séance de dédicaces accompagnés de la host officielle de Riot et maîtresse de cérémonie de ces finales, Eefje’Sjokz’ Depoortere.

La première demi-finale s’est jouée entre l’équipe d’Aethra Esports et celle haute en couleur de Zeeman, avec des plays impressionnants, tant pour leur Jungler que pour leur Bot Lane qui ont réussi à faire hurler la foule, ne laissant aucune chance à leurs adversaires. 

Dans la seconde demi-finale, l’équipe de Sector One nous a offert un jeu très propre du côté de Night et pas mal de révélations de Mytheos face à l’équipe challenger de TimeOut Esports. Si le premier match a laissé un doute sur le résultat final, dans le second, Sector One nous a montré toute leur motivation. Malgré un First Blood de TimeOut mené par Valyrian, Sector One a développé son jeu, puis les choses se sont envenimées. La première game était à la portée des joueurs de TimeOut Esports, mais des choix stratégiques étonnants ont prolongé inutilement l’affrontement de vingt minutes pour finalement offrir la victoire à Sector One. Le second match a été remporté plus facilement par Sector One, se qualifiant pour la finale. Malgré leur défaite, TimeOut Esports risque dans un futur proche de revenir en force et montrer qu’ils ont le potentiel d’aller encore plus loin. 

Deux équipes de haut niveau laissait espérer une finale de grande qualité et le public n’a pas été déçu. Lors du premier match, Aethra Esports a décidé de rester sur leur compo assez similaire afin d’essayer de reproduire leur setup qui a fait ses preuves. Du côté de Sector One, pas mal de petits changements ont été effectués afin de ne pas dévoiler leur stratégie à l’adversaire. 

Si le début de match a montré des répliques aux attaques des deux côtés avec des doublés et triplés, Aethra pris rapidement l’avantage. Sector One ne baissa pas les bras pour autant en offrant aux spectateurs de nombreux beaux moves en réponse aux charges de leurs adversaires. Après le premier quart d’heure, les deux équipes étaient encore au coude à coude. C’est lors d’une erreur de Sector One dans la Mid Lane qu’ Aethra décima la quasi totalité de l’équipe adverse.  Une seconde erreur de Sector One offrit un avantage majeur à l’équipe d’Aerthra, qui n’a plus laissé respirer leurs adversaires jusqu’à prendre le premier match. 

Lors du second match, Sector One a décidé de jouer plus agressif en attaquant sur tous les fronts en même temps pour semer le doute chez l’adversaire. Cette tactique n’a malheureusement pas fonctionné comme espéré et a offert le premier kill à Aethra. Par la suite, Sector One avait encore une chance de revenir, mais un team fight a quasiment décidé du sort de la game en faveur d’Aethra. Seul Night semblait pouvoir faire face au assauts adverses, mais rien n’y a fait, Aethra est passé à la vitesse supérieure et a littéralement écrasé avec une certaine facilité son adversaire. 

Aethra Esport est ainsi devenu le nouveau champion belge de League of Legends pour cette édition 2019 de l’ESL Proximus Championship. Sector One aura eu le mérite d’avoir bien résisté face aux champions restés invaincus depuis les qualifications. Ils repartent respectivement avec 5000 € pour le premier et 2500 € pour le second, les troisième et quatrième se consolant avec 1250 € chacun. 

Après deux jours de compétitions intensives, les quatre équipes de chaque jeu ont offert un grand spectacle aux fans de Counter Strike, de League of Legends et d’E-Sport en général. ESL et Proximus ont cette année encore montré l’importance de cet événement pour l’ensemble de l’écosystème belge de l’E-Sport, permettant aux équipes locales de jouer sur une scène digne des grands tournois internationaux, devant un public de plus en plus nombreux. 

Rédacteur : Zohan

Crédit photos : Frags.be

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.